Aujourd’hui, nous allons parler de…. Money, money, money….

Et oui, entamer une démarche vers le zéro déchet conduit inévitablement à faire des économies sur tous les produits de consommation courants et sur le quotidien… A condition de suivre quelques petites astuces 😉

Nous le savons (ou pas), nous sommes nés pour consommer. Toutes les entreprises le savent et elles font tout pour nous pousser à acheter, en créant des besoins ou des envies bien souvent non nécessaire. Et nous sommes, avant d’être des citoyens qui viennent aux urnes, des consommateurs…. Oui oui…. Et la réalité fait mal. Car notre travail sert a payer les factures, et à acheter, acheter, acheter, afin d’assouvir nos pulsions de bonheur matériel. (lire pour cela : j’arrête de surconsommer). Toute la société est basée sur notre porte monnaie. En effet, prenons la somme moyenne d’argent dépensée par un français moyen par mois, nous arrivons à environ 800 à 1000 euros…. Soit sur un an, 12 000 euros… Multiplié par la totalité de la population française….

Cela revient à des milliards de bénéfices pour les grandes enseignes. D’où les produits jetables, d’où l’obsolescence programmée, d’où les soldes, d’où le matraquage publicitaire, d’où….. Une montagne de déchet, des conditions de production déplorables pour l’humain et l’environnement, la fuite des capitaux etc…

C’est donc par notre porte monnaie que nous pouvons commencer à agir, en faisant des choix plus éthiques, plus durables.

Sachez également que l’argent que l’on économise c’est celui que l’on ne dépense pas (exit donc les fausses promos, les soldes, et les produits bancaires alléchants pour faire des crédits).

Voici donc 6 astuces pour faire facilement des économies avec le Zéro Déchêt :

1/ N’acheter que quand c’est nécessaire

Souvent lorsque nous achetons un produit, nous cédons à une pulsion d’achat sur l’instant qui demande à être assouvie. Posez vous les bonnes questions avant d’acheter.

  • Est-ce urgent ?
  • Est-ce que je n’ai pas déjà quelque chose qui puisse avoir la même fonction
  • Puis-je m’en passer ?
  • Puis-je le faire moi-même ?
  • Puis-je l’emprunter à quelqu’un ?
  • Existe t’il d’occasion ?
  • Est-ce un produit éthique ? (respect de l’environnement et de la condition humaine)

Source : https://deconsommateur.com/limiter-ses-achats/

2/ Acheter ses produits d’occasion, reconditionnés ou faire de la récup

On le sait tous, les produits d’occasion sont beaucoup moins cher que des produits neufs… Et ceci s’applique à tous les domaines. Pour la plupart des objets, nous pouvons réaliser une économie de 30 à 50 % (voir plus!) conparativement à un produit neuf.

N’hésitez pas a chercher sur différentes plateformes ou structures de vente d’occasion :

  • Backmarket pour les objets numériques
  • Decitre ou bouquinistes pour les les livres
  • Brocantes, recycleries, Emmaüs ou le bon coin pour les meubles et l’électroménager, la vaisselle et le linge de maison
  • Le bon coin pour les voitures d’occasion
  • Les friperies ou vinted pour les vêtements…

3/ Remplacer les produits jetables par leur alternatives durables (une fois le produit terminé)

Bien souvent, le prix à l’achat est plus élevé, mais nous pouvons réaliser de belles économies sur le long terme avec ces investissements. Sachez également que tout ce que nous achetons de jetable est une utilisation de ressource inutile, de l’argent mal investi jeté par les fenêtres en plus de la génération massive de déchêts.

Voici quelques exemples de produits jetables à remplacer par leur alternative zéro déchet :

Produit jetable

Alternative durable Coût d’investissement Economie sur 1 an par rapport au produit jetable

Mouchoir papier

Mouchoir tissu 0 euros (si fait en tissu de récup) 5 euros en année +1
Tampon ou serviette hygiénique Moon cup 20 euros 28 euros (moon cup rentabilisée en 5 mois), 48 euros en année +2
Rasoir jetable Rasoir de sûreté 30 euros (rasoir ) et 5 euros les 12 lames 0 euros la première année (rentabilisé en 1 an), 30 euros en année +2
Coton tige Oriculi 3 euros

1 euros la première année (rentabilisé en 1 an), 3 euros en année +2

Couche jetable Couche lavable 110 euros les 10 couches 10 euros la première année (rentabilisé en  an), 120 euros en année +2

4/ Entretenir et faire durer le plus longtemps possible son matériel

L’astuce est simple : pour remplacer moins souvent ses objets (principalement à numériques et électroménager), penser à prendre soin et à bien les entretenir.

  • Mettre une housse a son téléphone, son appareil photo et son ordinateur
  • Nettoyer régulièrement son ordinateur avec des logiciels adaptés et  ne pas le laisser sur secteur
  • Vérifier régulièrement les joints du congélateur
  • Entretenir régulièrement sa voiture : vidange, gonflage des pneus, niveau, révisions…

5/ Apprendre à faire soi-même

Acquérir de nouvelles compétences et pouvoir faire les choses soi-même est un gage de grande richesse !

  • Apprenez à réparer vos outils et votre matériel vous-même, avec des tutos ou dans des repairs café
  • Fabriquer ses produits ménagers et ses cosmétiques maison : en plus d’être une activité ludique, les produits ménagers maison sont une source non négligeable d’économie !

Exemple :

Produit acheté

Coût Produit fait maison Coût

Lessive 5 L Ecodoo

19,59 euros Lessive maison 5 L 4 euros
Liquide vaisselle Ecodoo 1 L 2,30 euros Liquide vaisselle maison 1 L

0,70 euros

Savon SAF artisanal 5,5 euros Savon SAF maison

1,5 euros

6/ Réduire sa part de consommation carné

Oui encore…. Mais c’est un fait, la viande, et surtout la bonne viande pèse sur le porte monnaie.

En moyenne, un français mange jusqu’à 1,5 kilogramme de viande par jour soit le double de ce qui est préconisé par les diététiciens. Outre les problèmes de santé conséquents que cela génères (diabète, cholestérol, maladies cardiovasculaires), le prix moyen de la viande revient entre 10 à 15 euros / kg. Pour un couple, cela revient à 30 euros de viande par semaine, soit  120 euros par mois (soit plus de la moitié des dépenses alimentaires pour un budget courses mensuel de 200 euros). Notons également l’impact environnemental énorme que génère l’élevage intensif, sans parler de la souffrance animale et de la masse énorme de déchêts produits par le suremballage plastique pour la conservation de la viande dans les supermarchés.

Alors plutôt que de manger de la viande industrielle bas de gamme à chaque repas, mieux vaut peut-être réfléchir à réduire progressivement sa consommation de viande et opter pour de la meilleure qualité et/ou se tourner vers les autres sources de protéines alimentaires existantes (légumineuses, produits laitiers, céréales).

Et vous, quelles astuces avez vous pour faire des économies avec le zéro déchêt ?