Si tu te lances dans la cueillette de plantes sauvage, sache qu’il n’est pas recommandé de cueillir n’importe quoi, n’importe comment au cours de l’année.

En effet, les plantes se développent de manière cyclique au fil des saisons. La concentration en principes actifs varie également tout au long de l’année dans une même plante et notamment dans ses différentes parties. Il est donc indispensable que le cueilleur averti s’adapte au rythme de la nature.

Par exemple, certaines parties de plantes pourront se récolter toute l’année (feuilles de Romarin) tandis que d’autres, qui ont une fenêtre de floraison très réduite (fleurs de pêcher) devront être récoltées sans tarder à la bonne période. Connaître le calendrier des récoltes pour chaque plante s’avère donc particulièrement utile !

La période de récolte des plantes sauvages et médicinales va ainsi dépendre :

  • De l’espèce que l’on souhaite récolter (chaque plante ayant un cycle de développement qui lui est propre) ;
  • De la partie que l’on souhaite récolter (feuilles, fleurs, graines, écorces, racines…), à la fois pour optimiser la qualité thérapeutique des parties de plantes cueillies, mais aussi pour limiter l’impact de la cueillette sur le développement futur de la plante.

Difficile en effet de récolter des sommités fleuries en hiver, ou bien des graines au printemps !

De même, il ne faut jamais récolter les racines d’une plante durant l’été, au moment où toute l’énergie de la plante se concentre dans ses fleurs et ses fruits. Idem pour les écorces que l’on récolte en hiver, une fois que la sève est redescendue dans les racines, pour ne pas fatiguer et abimer inutilement les arbres.

Dans cet article, je t’explique donc comment faire tes récoltes de plantes médicinales au fil des saisons pour une cueillette de qualité et respectueuse de la nature.

Aller, prend ta serpette, ton panier, enfile tes chaussures et c’est parti !

Quand récolter les différentes parties de plantes sauvages ?

La récolte de plantes fraîches « au besoin » toute l’année

Certaines plantes, en particulier chez les vivaces, peuvent être récoltées toute l’année, ou a minima durant plusieurs mois. Si tu loupes la période optimale de récolte pour ces plantes, pas de panique ! Il te sera toujours possible d’en récolter à nouveau plus tard, dés que tu en auras besoin.

L’avantage, c’est qu’il te sera possible de les utiliser fraîches une bonne partie de l’année sans avoir besoin de systématiquement les stocker, pour te concocter tisanes, cataplasmes, sirops et alcoolatures.

A lire aussi -> Faire ses tisanes, mode d’emploi

Les plantes médicinales que tu peux récolter toute l’année sont celles dont les parties feuillues restent sur le pied même en hiver, comme :

  • La majorité des plantes aromatiques vivaces : le Thym, le Romarin, le Laurier, la Sauge
  • Les arbres et arbustes résineux : Pin, Sapin, Cyprès, Epicéa, Genévrier
  • Certaines plantes herbacées comme : la Menthe, la Mélisse, l’Ortie, le Plantain

La récolte saisonnière pour un stockage longue durée

La plupart des plantes ne peuvent pas se récolter toute l’année, mais seulement à certaines périodes, selon les parties utilisées. C’est surtout le cas de la majorité des plantes herbacées annuelles ou bisannuelles, ainsi que des arbres et arbustes à feuilles caduques.

Ces plantes devront donc être récoltées suivant un calendrier précis, et stockées la plupart du temps sous forme séchées pour pouvoir être conservées et utilisées tout au long de l’année (même en hiver).

De manière systématique, la récolte des plantes doit se faire impérativement par temps sec. En cas de forte humidité ou de pluie, les plantes mettront plus longtemps à sécher, avec un risque de pourrissement ou de moisissure.

Mieux vaut donc que tu privilégie la récolte aux alentours de 10h le matin, quand la rosée vient de se dissiper, ou bien en fin d’après-midi vers 18h, avant que n’arrive la fraîcheur du soir.

Récolter le bois et l’écorce

La récolte du bois ou de l’écorce d’arbre devra être effectuée durant tout l’hiver, pendant la période de dormance des plantes, une fois que la sève est redescendue dans les racines.

Récolter les racines, tubercules, rhizomes, bulbes

Les parties souterraines des plantes doivent se récolter en automne, une fois que les graines sont tombées, que la partie végétative de la plante se dessèche (feuilles qui tombent) et que les réserves s’accumulent dans la racine. Les parties souterraines peuvent aussi se récolter en tout début de printemps, avant que la plante ne se développe à nouveau.

Récolter les tiges

Les tiges des plantes herbacées doivent être récoltées en début de printemps, après la foliation et avant ou en tout début de floraison. (tiges d’Angélique par exemple). Les tiges des ligneux (bois) devront être récoltées en hiver.

Récolter les feuilles

Elles doivent être récoltées au moment de leur plein développement, avant formation des boutons floraux, soit juste avant la floraison.

Récolter les fleurs

Les fleurs, délicates, doivent être cueillies soit en bouton (comme les boutons de rose), soit au tout début de leur épanouissement, dès lors qu’elles sont à peine ouvertes.

Récolter les sommités fleuries

Les sommités fleuries ou les épis doivent être cueillis au début de l’épanouissement des fleurs, et avant la fécondation et la formation des premiers fruits.

Récolter les bourgeons

Les bourgeons utilisés en gemmothérapie doivent être cueillis avant la fin de l’hiver, ou en tout début de printemps, dès leur apparition et avant la montée totale de la sève dans la plante. Le bourgeon doit être tout juste formé, les feuilles ne devant pas encore être sorties.

Récolter les fruits charnus

Les fruits charnus doivent être récoltés murs, mais pas complètement. La maturité complète du fruit ne doit pas être trop avancée pour favoriser une conservation optimale (les fruits continuant à mûrir après la récolte).

Récolter les semences

Contrairement aux fruits charnus, les graines doivent être récoltées à pleine maturité, dès lors que celles-ci commencent à tomber du réceptacle floral et que les sommités fleuries commencent à jaunir et se dessécher. Pour se faire, entourer l’inflorescence d’un sachet de papier fixé sur la tige. Puis, lorsque les graines commencent à tomber, couper la tige et récolter. Procéder en pleine journée, par temps très sec.

Le calendrier des récoltes

Pour finir, voici le calendrier des récoltes de plantes médicinales mois par mois.

Attention : ce calendrier ne concerne que les plantes de France métropolitaine. Il est également à adapter suivant ton lieu de vie, les périodes de développement des plantes ne seront en effet pas les même en région méditerranéenne, montagnarde ou tempérée.

Janvier

  • Noix de Cyprès, Pulmonaire du Chêne, Gui, raisins secs, jujubes, figues nouvelles

Février

  • Bourgeons : Sapin et du Bouleau,
  • Écorce : Bouleau et de Saule,
  • Fleurs : Tussilage et de Violette

Mars

  • Bourgeons : Peuplier et de Sapin, écorce de Chêne,
  • Feuilles : Pissenlit, Pervenche, Lamier blanc , Renoncule bulbeuse, Pied de chat
  • Fleurs : Pervenche, de Pêcher, Tussilage, Narcisse des prés, Violettes
  • Rameaux : Douce-amère

Avril

  • Racines : Valériane,
  • Feuilles : Primevère et de Busserole,
  • Fleurs : Primevère, de Narcisse, et de Pêcher, Fumeterre, Lierre terrestre, Lamier blanc, Tussilage, Violette

Mai

  • Racine : Benoîte et de Bistorte,
  • Turions d’Asperges,
  • Feuilles et fleurs : Lierre terrestre, Pensée sauvage, Pulmonaire officinale et Géranium herbe à Robert,
  • Sommités fleuries : Absinthe, de Marrube, de Cresson,
  • Feuilles : Véronique, de Berbéris, de Chanvre, de Mélisse et de Pariétaire,
  • Fleurs : Aubépine, de Bourrache, de Grenadier, de Pied de chat, de Sureau, Camomille, Oranger Coquelicot, Souci, Genêt
  • Écorce : Bourdaine.

Juin

  • Feuilles et fleurs : Ache, Angélique, Armoise, Arnica, Aspérule, Aurone, Bardane, Bétoine, Bourrache, Bugle, Buglosse, Camomille, Capillaire, Cardamine, Chardon bénit, Chicorée, Coquelicot, Eglantier, Euphraise, Fenouil, Genêt, Germandrée, Guimauve, Laitue, Lavande, Lis, Matricaire, Mauve, Millepertuis, Mélilot, Nénuphar, Oranger, Plantain, Rose, Sauge, Souci, Sureau, Véronique, Verveine officinale, Verveine odorante.
  • Fruits : Cerises, Fraises, Framboises, Groseilles

Juillet

  • Feuilles et sommités fleuries : Achillée, Absinthe, Agripaume, Aigremoine, Basilic, Calament, Cataire, petite Centaurée, Chélidoine, Cuscute, Hysope, Marjolaine, Mélisse, Menthe, Millepertuis, Origan, Orpin, Sarriette, Sauge, Scrofulaire, Serpolet, Tanaisie, Thym, Tilleul, Reine des Près, Eupatoire, Romarin, Mauve, Mélilot
  • Stigmates de Maïs
  • Fleurs : Bouillon-blanc, Bleuet, Bourrache, Camomille, Carthame, grande Centaurée, Chèvrefeuille, Coquelicot, Guimauve, Mauve, Œillet, Pavot, Verge-d’or.

Août

Poursuite de la cueillette des plantes mentionnées en juillet plus :

  • Feuilles : Dictame, Eupatoire, Menthe, Ményanthe, Pêcher
  • Fleurs : Bourrache, Tanaisie, cônes de Houblon
  • Fruits et semences : Ache, Alkékenge, Angélique, Anis vert, Carvi, Cumin, Fenouil
  • Écorce : Sureau

Septembre

  • Feuilles : Mercuriales
  • Tiges : Angélique, Douce-amère
  • Racines : Acore aromatique, Angélique, Asperge, Canne de Provence, Chicorée, Chiendent, Fenouil, Fougère mâle, Fragon, Guimauve, Iris, Saponaire, Tormentille, Valériane, Oseille, Bistorte, Persil, Bugrane, Petit houx, Canne de Provence, Chélidoine, Raifort sauvage, Réglisse, Saxifrage, Douce-amère,
  • Fruits et semences : Airelle, Alkékenge, Berbéris, Coing, Coriandre, Eglantier, Figue, Grenade, Jujube, Nerpun, Noix, Pistache, Raisin, Rosiers (cynorrhodons), Epine vinette, Sureau, Pommier, Poirier
  • Stigmates de Safran

Octobre

  • Chou rouge, Gui du Chêne, Pissenlit
  • Écorce et bois : Genévrier, Chêne
  • Racines : Aunée, Bardane, Consoude, Fraisier, Rhubarbe, Saponaire, Impératoire
  • Fruits : Alkékenge, Amandier, Aneth, Angélique, Bardane, Genévrier, Lin, Tanaisie, Cognassier

Novembre

  • Bulbes : Lis,
  • Écorce : Bourdaine, Frêne, Chêne,
  • Racines : Fragon, Patience, Potentille

Décembre

  • Racine : Bistorte, feuilles de Ronce
  • Fruits : Oranges et Citrons

 

Et toi que vas – tu cueillir cette année ?

N’hésite pas à partager les photos de tes récoltes sur le groupe facebook du blog !

Références bibliographiques :
VALNET, Jean. La Phytothérapie
BERNARD, Christophe. Calendrier des récoltes (issu du Dorvaut de 1898).