Je ne sais pas toi, mais moi l’actualité du moment m’a mis une grosse baffe. Elle m’a notamment fait prendre conscience de l’importance d’accroitre notre capacité d’autonomie et de résilience au quotidien et notamment en matière de santé.

Heureusement, il existe de nombreuses choses à faire pour reprendre ta santé en main avec les plantes comme par exemple faire pousser tes propres remèdes dans ton jardin ou sur ton balcon.

« Ben comment ça faire pousser ses remèdes ? Genre toi ta pharmacie maison c’est ton jardin ? »

Bah ouais ! Plutôt que de courir systématiquement à la pharmacie pour le moindre bobo, ou d’acheter des gélules de plantes en poudre horriblement chères, cultiver tes propres plantes médicinales au jardin t’apporte de nombreux avantages :

  • La garantie de toujours avoir des plantes fraîches bourrées de molécules actives à portée de main ;
  • La garantie d’être toujours sûr de la qualité de ton produit ;
  • La garantie de faire des économies (compare le coût d’un pot de gélules de plantes en pharmacie avec le coût de ce qui pousse dans ton jardin) ;
  • La garantie de ne pas te tromper dans l’identification des plantes (si tu pratique la cueillette sauvage) ;
  • Le plaisir de voir, toucher, sentir, transformer toi-même tes plantes médicinales et de développer ton expérience de l’herboristerie familiale.

Besoin d’un petit sirop pour la toux ? Allez hop, Quelques branches de thym du jardin ! Des problèmes de digestion ? Quelques feuilles de menthe fraîche ! Plus besoin de courir systématiquement à la pharmacie, il n’y a qu’à se pencher et ramasser.

Dans cet article, j’ai donc invité Justine du blog « Un matin au jardin » à venir te donner ses meilleurs conseils de jardinière passionnée pour débuter facilement tes cultures de plantes médicinales.

Aller hop ! Tout le monde sort ses pots, son terreau, ses semis et en avant pour l’atelier jardinage!  (oui même toi qui te cache derrière ton râteau, tu crois qu’on ne t’a pas vu ?)

Vas-y Justine, c’est à toi !

Pourquoi créer ton propre jardin de plantes aromatiques et médicinales ?

Et si tu n’avais que quelques pas à faire pour te procurer de savoureuses tisanes bio, entièrement naturelles ? Ou pour ramasser de quoi assaisonner tes plats toute l’année de façon économique ?

Quelle plus belle façon de terminer un repas entre amis ou en famille qu’en leur faisant choisir leur tisane digestive directement dans tes plates-bandes ? A moins tu ne préfères leur offrir une liqueur de fabrication maison ?

Tout cela est parfaitement possible en cultivant des plantes aromatiques et médicinales dans ton jardin, d’autant que la plupart de ces plantes sont assez communes et très faciles à cultiver.

Ce serait dommage de se priver de leurs bienfaits, d’autant qu’elles présentent de nombreux autres avantages, comme d’attirer les insectes pollinisateurs (fleurs de Calendula, de Romarin, de Camomille) ou de servir à réaliser des traitements naturels efficaces pour ton potager (purin d’Ortie, de Consoude…).

Ton jardin médicinal peut ainsi devenir un moyen précieux de soulager facilement les petits bobos du quotidien tout au long de l’année, grâce aux plantes que tu auras à portée de main.

Je t’explique tout de suite comment faire…

Cultiver des plantes médicinales dans ton jardin bio : mode d’emploi

Il existe une multitude de plantes aromatiques et médicinales. Il serait bien difficile d’en donner une description complète et exhaustive dans un seul article de blog. Pour les cultiver, c’est donc comme n’importe quelle plante, il suffit de respecter leur besoin en matière :

  • De qualité du sol : Humique ou sec et drainant ? Calcaire ou acide ?
  • D’exposition : à l’ombre ou au soleil ?
  • De rusticité : est-ce que la plante peut résister à l’hiver dehors, ou a-t-elle besoin d’être abritée ? Faut-il la cultiver en pot ?

Les conseils donnés ici sont valables pour la moitié sud de la France et la façade ouest, avec un terrain neutre à calcaire qui correspond aux conditions de mon jardin. Pour les autres climats plus froids (nord de la Loire et montagne, terrains acides) il faudra adapter ces conseils en créant des micro-climats dans ton jardin ou bien en décalant tes cultures dans la saison.

Pour ce faire, voici comment cultiver en pleine terre et en pot les plantes médicinales vivaces et annuelles et comment toujours les garder à portée de main, en cas de besoin.

Les plantes médicinales à cultiver en pleine terre

Sur terrain sec

Quand on parle jardin médicinal, on pense immédiatement aux plantes méditerranéennes : thyms, sarriette, marjolaine, origan, laurier, romarin, lavandes, sauges, plante-curry.

Il existe une multitude de variétés pour chacune : tu auras forcément le choix.

Ces plantes attirent d’ailleurs nombre d’abeilles et de papillons !  Chez moi, le Romarin fleurit pratiquement toute l’année, offrant aux abeilles une source de nourriture continue.

Ces plantes demandent un terrain bien drainé et supportent le calcaire. Une butte en pente exposée plein sud ou sud-est est parfaite. Il convient d’ajouter des cailloux et des graviers au pied de ces plantes pour éviter la stagnation de l’humidité.

Source : Un matin au jardin

L’entretien se réduit à une taille des infloraisons séchées à la fin de l’hiver/début du printemps avec une cisaille. Tailler en fin d’hiver permet de laisser plus d’habitats pour la faune qui utilise tiges séchées et autres broussailles pour faire leurs nids au printemps. De plus, ces tiges et fleurs séchées constituent de petits décors pour agrémenter la maison en hiver.

Installe une plate-bande ou une butte d’aromatiques à proximité de ta cuisine ou de ta maison, à un endroit où il te sera plaisant et facile de te rendre pour cueillir une branche de sauge ou un bouquet de ciboulette à la dernière minute.

Puis, dispose les plantes à 50 à 60 cm les unes des autres et paille-les avec des graviers. Tiens compte de la taille adulte de ces plantes lors de la plantation : un laurier-sauce devient un arbuste de plusieurs mètres d’envergure. Tu seras obligé (e) de le tailler pour lui maintenir une taille adaptée à ton jardin. A moins que tu ne décides de respecter sa nature exubérante en lui laissant un emplacement à sa noble mesure : cela t’évitera du travail. Les feuilles peuvent être séchées à l’avance pour en avoir un petit stock à la cuisine.

Si tu possèdes un terrain sec plus acide, tu peux aussi choisir de planter des aromatiques adaptées à ce type de sol, comme la Lavande papillon (Lavandula stoechas), qui procure un parfum très camphré. Elle se cultive sur un sol bien drainé. Pour acidifier ton sol, tu peux également utiliser soit de la terre de bruyère ou pailler tes plants avec du paillis de conifères.

Sur terrain frais

Si tu possèdes dans ton jardin un sol plus humide et argileux, ou que tu souhaites aménager un petit coin à l’ombre, au bord d’un bassin ou au pied d’un arbre, alors tu trouveras de nombreuses plantes aromatiques pour faire ton bonheur.

La livèche, le cerfeuil musqué, la mélisse, la ciboulette, la camomille, la menthe, la monarde sont des plantes vivaces qui supportent des conditions un peu plus fraîches, voir même de l’ombre et qui seront ravies de prendre place dans ton jardin.

Les plantes aromatiques vivaces ou annuelles à cultiver dans ton potager

Les plantes annuelles comme la ciboulette, le persil, la coriandre, le basilic peuvent être cultivées facilement dans le potager, à côté de tes légumes.

Le semis de persil en revanche est un peu capricieux. Si tu es novice en jardinage, je te recommande de l’acheter en mini-mottes et parfois, il arrive qu’il se ressème tout seul si l’endroit lui plait, tout comme le Souci (Calendula officinal) et la Bourrache qui se ressèment également toutes seules. Si tu es un(e ) jardinier(e ) « paresseux(se) » tu ne manqueras pas de les laisser vivre leur vie. Elles pourront ainsi prendre leur aise si les conditions leur plaisent.

Les vivaces (ciboulettes, thym, origan, sarriette, sauge) repoussent quant-à-elles d’une année sur l’autre et restent donc plusieurs années au même endroit. On peut les utiliser pour faire des bordures (en carré par exemple). En délimitant ainsi les zones de ton jardin, tu pourras lui donner un petit côté jardin de curé.

Les plantes aromatiques à cultiver en pot

Si tu possèdes une terrasse ou un balcon, tu peux également y cultiver des plantes aromatiques et médicinales car la plupart de ces plantes se cultivent en pot.

Concernant les plantes aromatiques exotiques comme le gingembre, la verveine citronnelle, la citronnelle (lemongrass), il est même préférable, voire obligatoire de les cultiver en pot.

De même, toutes les plantes vivaces et gélives sous ton climat devront être cultivées en pot. Le problème avec la culture en pot réside cependant dans l’hivernage de ces plantes : il faut prévoir où les entreposer. Pour ma part, je garde ces plantes à l’extérieur dans un endroit le moins froid possible et bien abrité, contre un mur exposé au sud ou sous un porche. Je ne les rentre au garage ou dans la serre que lorsque le gel menace. Je les ressors le plus tôt possible pour éviter un trop long séjour sans lumière. Les pots peuvent également être emmaillotés. C’est ce que je fais pour les agrumes qui sont trop lourds pour être facilement transportables. En général, les aromatiques sont cultivées dans des pots encore assez petits pour être déplacés facilement.

Le pot sera à hiverner dans une serre froide (véranda) ou dans une pièce non chauffée. Si la plante perd ses feuilles, comme la verveine, elle peut être stockée dans une pièce non lumineuse comme un garage, si vraiment tu n’as pas d’autres solutions. A long terme, la plante souffrira de ces conditions.

Les plantes plus exotiques comme le gingembre peuvent passer l’hiver à la maison.

Au jardin, certaines plantes peuvent quant-à elles être envahissantes, comme les menthes. Si tu ne veux pas voir tes plants de menthe coloniser ton jardin, alors je te conseille également la culture en pot.

Enfin, toutes les plantes méditerranéennes se prêtent bien à la culture en pot sur un balcon ou une terrasse à condition de les arroser régulièrement pour ne pas qu’elles se déssèchent.

Mes astuces pour réussir tes cultures en pot à tous les coups

La culture en pots demande toujours un peu plus d’attention qu’en pleine terre. Voici quelques astuces à connaître pour mettre toutes les chances de ton côté :

  • Plus le pot est gros, moins les variations d’humidité et températures seront brutales ;
  • Il faut veiller à bien arroser tes plants et à ne pas laisser le pot sécher, même pour les plantes méditerranéennes réputées pour résister au sec. Dès que les premiers centimètres de terre en surface sont secs, il faut à nouveau arroser, car la pluie n’est pas toujours suffisante pour arroser les pots en profondeur ;
  • En cas de canicule, pense à arroser tous les jours. Pour cela, tu peux également récupérer l’eau de nettoyage des légumes pour la verser dans tes pots ;
  • Un terreau de qualité donnera toujours de meilleurs résultats. Choisis un terreau sans tourbe car cela est plus respectueux de l’environnement (zéro gaspi !);
  • Il est indispensable de fertiliser tes pots d’aromatiques avec un engrais bio en poudre à mélanger à la surface de la terre pour que tes plantes soient au top. On trouve ces engrais sous la dénomination « plantes aromatiques » ; « méditerranéennes » ou encore « agrumes ». Ces engrais ont une composition NPK de 5-5-8, si tu cultives les deux chez toi, inutile d’acheter deux bidons, le même produit conviendra. Sinon, un engrais complet pour potager peut aussi convenir en en mettant deux fois moins (car il est deux fois plus concentré). En pleine saison, je te recommande même de mettre un peu d’engrais liquide à chaque arrosage pour leur donner un coup de fouet et compenser les récoltes ;
  • Pense à rempoter tes plantes aromatiques chaque année.

Liste des plantes médicinales à cultiver en pleine terre ou en pot

Pot Pleine Terre
Les classiques :

Sauges

Thym

Lavande

Romarin

Sarriette vivace

Marjolaine / origan

Laurier

Basilic

Persil

Calendula

Menthe

Mélisse

Estragon

Fenouil

Camomille

 

X

X

X

 

X

X

 

X

X

X

X

X

X

 

X

 

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Les exotiques :

Gingembre

Verveine Citronnelle

Lemongrass (Citronnelle)

Poivre du Sichuan

X

X

X

 

 

Seulement en climat chaud

 

X

Ces autres plantes médicinales du jardin auxquelles on ne pense jamais

Au jardin, de nombreuses plantes sont cultivées pour être mangées. Pourtant, certaines possèdent également des propriétés médicinales oubliées et peuvent être utilisées en tisanes ou sous formes d’autres remèdes maisons, comme :

  • Les feuilles de cassissiers,
  • Les queues de cerises,
  • Les carottes,
  • Le fenouil,
  • L’ail,
  • Le navet…

Les plantes sauvages du jardin (tu sais, les fameuses mauvaises herbes !) recèlent également des vertus médicinales oubliées, et sont de véritables trésors pour la santé comme par exemple : l’Ortie, le Plantain, la Prêle, la Chélidoine, l’Aubépine ou encore le Tilleul et ses célèbres fleurs.  Elles peuvent être utilisées en tisane, mais également en cataplasme, mangées en salade de printemps avec les jeunes pousses (Pissenlit, Achillée millefeuille, Pimprenelle) ou bien en soupe (si tu n’as jamais testé la soupe d’ortie, c’est un régal !). Gratuites et souvent abondantes, ne te prive surtout pas de leur présence. Tu peux même leur laisser un coin sauvage dans ton jardin.

Quel est le meilleur emplacement pour mes plantes aromatiques et médicinales ?

Les plantes aromatiques et médicinales sont des plantes que tu vas récolter souvent. Personnellement, il m’arrive souvent de décider à la dernière minute de l’assaisonnement d’un plat. Pense donc à cultiver tes plantes aromatiques au plus près de la maison, voire de la cuisine pour pouvoir faire des récoltes au pied levé (sans courir systématiquement au fond du jardin).

Les plantes à garder près de la cuisine

Nous l’avons vu, les plantes aromatiques et médicinales doivent être cultivées au plus près de leur lieu d’utilisation. En général, c’est près de la cuisine et/ou de la terrasse. A toi de décider du meilleur emplacement, selon tes habitudes.

Les plantes qui sont récoltées, séchées puis stockées en pot, comme le Laurier sauce peuvent pour leur part être plantées un peu plus loin de la maison.

Les plantes sur butte ensoleillée : facile et rapide à mettre en place

Une petite pente au soleil est l’endroit idéal pour installer des plantes aromatiques en particulier les plantes qui aiment le soleil comme les aromatiques méditerranéennes. Mets les plantes les plus petites (origans, thym, etc…) au premier plant et les plantes les plus hautes en haut de la butte.

La spirale d’aromatiques : s’inspirer de la permaculture.

Les plantes aromatiques peuvent également être plantées dans une butte caillouteuse en spirale. C’est un aménagement paysager que je trouve personnellement lourd à mettre en place, mais elle permet de cultiver une grande quantité de plantes au même endroit.

Les plantes qui demandent le plus d’eau seront ainsi plantées en bas de la butte et celles qui demande de l’ombre du côté nord. Les plus résistantes seront placées tout en haut, au sec.

Où se procurer de bonnes plantes aromatiques et médicinales à mettre au jardin ?

Tu trouveras les plantes les plus communes chez ton horticulteur habituel.

Voici des pépinières en ligne que j’ai personnellement testé qui ne te décevront pas :

  • Les senteurs du Quercy qui est spécialisée en plantes aromatique et de climat sec, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de leur acheter des plantes sur les foires aux plantes. Ils ont également une boutique en ligne ;
  • Promesse de Fleurs pépinièriste généraliste en ligne qui propose un très large choix ;
  • La ferme de Sainte Marthe, ferme permacole productrice de semence et de plants aromatiques et médicinales bio, à acheter en ligne.

En ligne ou IRL, un bon pépinièriste ou horticulteur doit pouvoir te renseigner et te guider sur les besoins des plantes que tu souhaite acquérir.

Te voilà maintenant prêt(e) à cultiver tes propres plantes médicinales !

Tu l’as vu, il est relativement simple de cultiver des plantes aromatiques et médicinales pour s’offrir condiments et tisanes à portée de main. Il suffit de trouver les plantes qui conviennent à ton jardin ou de leur offrir les conditions qu’elles aiment en leur créant un micro-climat (spirale d’aromatique ou culture en pots). Il y en a tellement que tu trouveras forcément les plantes aromatiques qui conviennent à ton jardin et à tes besoins. Les plus communes sont nos compagnes de longue date et donc s’adaptent à de nombreuses situations.

Pour te faciliter la vie, pense à les cultiver au plus près de là où tu les utilises.

Dernier conseil à retenir : ne te décourage pas. Le jardinage, c’est jouer avec le vivant, parfois ça marche et parfois ça marche moins bien.

 

Et toi, es-tu prêt( e )  à créer ton jardin de plantes médicinales ? Partage tes expériences en commentaire !

 

Et si tu veux en savoir plus sur la culture bio des plantes aromatiques et potagères, va vite jeter un œil au blog de Justine, et notamment son super article : Pourquoi il est intéressant de jardiner bio quand on veux se mettre au zéro déchet”.