La période des règles, mais quel beau moment ! C’est LA phase du cycle menstruel préférée des femmes.

Tant d’enthousiasme et d’impatience exprimés pour apprécier les joies des congestions du ventre, des douleurs lancinantes et des shoots à l’Advil…

Tu sais, ces petits instants de bonheur où ton utérus te rappelle gentiment chaque mois qu’il existe en transformant ton ventre en champ de bataille, avec pour sensation de te faire arracher les organes à coup de poignard…

Ou encore à passer des nuits blanches à te tordre de douleur et des journées entières à tenter de faire bonne figure en serrant les dents tout en essayant de ne pas t’évanouir (non non, ce n’est pas un mythe, ça m’est déjà arrivé !)

En bref : à finir droguée aux médicaments (puisque c’est la seule solution ultime pour espérer avoir la paix) en maudissant tous les démons de l’enfer de t’avoir fait naître femme.

“La première qui me dit d’accepter mon corps avec amour et d’accueillir le féminin sacré en moi quand j’ai mes règles, je l’expédie illico à grand coup de pouvoir Sith de l’autre côté de la galaxie…”

Heureusement, plusieurs solutions naturelles existent pour soulager les règles douloureuses. Les plantes en particulier pourront t’être d’un grand secours lorsque ton utérus aura décidé de te rejouer la guerre de 100 ans sans prévenir…

Pourquoi avons-nous des crampes avant et durant les règles ?

Un peu de biologie s’impose. Pour commencer, aucune femme n’a des règles comparables. Certaines ne ressentent rien et vivent cette période en toute sérénité (c’en est d’ailleurs très énervant pour les autres ^^).

D’ autres comme moi auront tout d’un coup l’impression de s’être transformé en un énorme monstre vert irascible et colérique terrassé par la douleur.

Que c’est beau la nature…

En médecine, on appelle ces crampes menstruelles des dysménorrhées ou algoménorrhées. Ces douleurs peuvent être plus ou moins intenses et sont d’origines spasmodique, inflammatoire et hormonale. Il semblerait notamment que cela soit dû à une surproduction de prostaglandines (à caractère inflammatoire) suite à l’effondrement du taux d’œstrogènes et de progestérones en fin de cycle.

Donc en gros si tu as des crampes, c’est parce que tu produis trop de prostaglandines… Youpiii, c’est génial hein ?

Comment soulager les crampes menstruelles au naturel ?

1/ La bouillotte

Qu’elle soit sèche ou liquide, la bouillotte est le premier réflexe à avoir en cas de règles douloureuses. La douce chaleur qu’elle dégage va favoriser la détente des muscles utérins et du bas ventre et apaiser les contractions. La chaleur agit également sur les récepteurs nerveux, apaisant ainsi la douleur.

Pour se faire, placer une bouillotte d’eau chaude ou une bouillotte sèche aux céréales ou aux noyaux de fruits chauffée au four sur le bas du ventre ou du dos, en rajoutant un plaid ou une couverture par-dessus durant 20 à 30 minutes. Ce petit instant de cocooning pourra être complété par la dégustation d’une infusion aux plantes spécialement dédiée aux troubles menstruels (cf plus bas).

Si tu n’as pas de bouillotte, un chat sur le ventre, ça peut aussi faire l’affaire (et en plus tu profites de la ronronthérapie).

2/ Le cataplasme aux fleurs de foin

fleurs de foin cataplasme règles douloureusesL’un des must de l’herboristerie traditionnelle pour soulager crampes et douleurs, c’est le cataplasme de fleurs de foin. A éviter cependant en cas de rhume des foins ou d’allergie aux graminées.

Il s’agit simplement d’un mélange de fleurs de graminées sauvages encore vertes que l’on peut facilement se procurer lors d’une balade champêtre en pleine nature (ou en herboristerie). Utilisées en cataplasme, elles sont réputées pour avoir une action anti-inflammatoire, antalgique et antispasmodique.

Fabriquer son cataplasme de fleurs de foin :

  • Remplir un sachet en toile de lin de 30×30 cousu sur trois côtés avec 500 g de fleurs de foin séchées ;
  • Fermer le sac avec une cordelette ;
  • Placer le sachet dans une panière dédiée à la cuisson vapeur, et placer la panière au-dessus d’une casserole d’eau ;
  • Porter à ébullition et laisser chauffer le sachet à la vapeur entre 10 à 20 minutes ;
  • Laisser tiédir le sachet, puis placer sur le ventre entre 2 serviettes de toilettes, et laisser reposer 30 minutes environ ;
  • A renouveler 1 à 2 fois par jour en changeant les fleurs après chaque utilisation.

3/ La tisane menstruelle aux plantes

tEn complément de la bouillotte ou du cataplasme, voici une petite de recette de tisane à siroter plusieurs jours avant le début de tes règles ou dès l’apparition de celles-ci, pour prévenir et soulager les crampes. Tu pourras facilement t’en procurer en herboristerie spécialisée, en magasin bio ou bien sur internet.

Propriétés des plantes :

Achillée millefeuille : Antispasmodique, sédatif utéro-ovarien ;
Camomille romaine : Calmante, régulatrice du système nerveux central, antispasmodique, anti-inflammatoire ;
Mélisse : Sédatif,  antispasmodique, calmante du système nerveux ;
Oranger : Sédatif, antispasmodique ;
Calendula : Calmant, anti-inflammatoire, antispasmodique, emménagogue.

Pour un mélange de 120 g de plantes :

Achillée millefeuille

Sommités fleuries 40 g

Camomille romaine

Capitules (fleurs) 30 g

Mélisse

Feuilles 30 g
Calendula Fleurs

20g

Oranger bigarade Boutons floraux

10 g

Dosage : Une cuillère à soupe de mélange par tasse.

Disposer dans l’eau froide, porter à ébullition. Couper le feu puis laisser infuser 10 à 15 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour pendant 10 jours avant les règles, ou 1 tasse toutes les heures en cas de crise.

 

4/ Le baume menstruel aux huiles essentielles

baume menstruel aux huiles essentielles soulager douleur règlesIci, les huiles essentielles seront de véritables alliées pour répondre de manière efficace aux crampes menstruelles par leur action locale. De plus, fabriquer son propre baume reste une activité particulièrement gratifiante pour qui voudra se chouchouter durant cette période difficile.

ATTENTION : ce baume est à proscrire pour les femmes enceintes (dans de rares cas certaines peuvent continuer à avoir leurs règles) et les personnes allergiques aux huiles essentielles.

 

Le choix des huiles essentielles :

  • Estragon (Artemisia dracunculus) : pour ses propriétés anti-spasmodiques puissantes, anti-inflammatoires, antalgiques (anti-douleur) et emménagogues ;
  • Lavandin abrial super (Lavandula x hybrida clone super), Lavande aspic (Lavandula aspic), ou Lavande vraie (Lavandula angustifolia) : pour leurs propriétés anti-spasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires et régulatrices du système nerveux ;
  • Petit grain Bigaradier (Citrus aurantium ssp aurantium feuilles) : pour son action anti-spasmodique, anti-inflammatoire et sédative ;
  • Ravintsara (Cinnamomum camphora CT 1.8 cinéole) : pour son action décontracturante neuromusculaire et antalgique ;
  • Camomille romaine (Chamaemelum nobile) : pour ses remarquables propriétés calmante et régulatrice du système nerveux central et son action antispasmodique, antalgique et anti-inflammatoire.

Le choix de l’huile végétale

Macérât huileux de Calendula (Calendula officinalis) : pour son action régulatrice sur les règles et leurs douleurs.

La fabrication du baume menstruel (pour 10 ml)

Il s’agira là de fabriquer un baume à hauteur de 20 % d’huiles essentielles, pour une action locale sur le système musculaire et l’utérus.

Dans 8 ml de  macérât huileux de Calendula officinal, mélanger à part égale :

  • 10 gouttes d’HE d’Estragon ;
  • 10 gouttes d’HE de Lavandin abrial, de Lavande aspic OU de Lavande vraie ;
  • 10 gouttes d’HE de Petit grain bigaradier feuilles ;
  • 10 gouttes d’HE de Camomille romaine.

Faire fondre au bain marie 2 g de cire d’abeille, puis rajouter la cire chaude au mélange. Mélanger, puis couler le baume dans un pot. Bien refermer puis laisser refroidir et durcir. Appliquer le baume dès que nécessaire sur la zone douloureuse.

5/ Compléments alimentaires et conseils hygiéno-diététiques

gélules onagre soulager douleurs menstruelles

En bonus, tu peux également compléter ces conseils par une adaptation de ton alimentation durant cette période, en veillant notamment à réduire les sucres raffinés et les aliments gras industriels, et en pratiquant une activité physique douce favorisant la détente et la réduction du stress, comme le yoga, la méditation ou la marche en pleine nature.

Des suppléments nutritionnels en vitamine E et C pourront également aider à soutenir ton organisme ainsi que la prise de gélules d’huile d’Onagre, traditionnellement utilisées pour soulager les troubles menstruels.

 

 Et toi, quels sont tes remèdes naturels pour vivre ta période menstruelle de façon plus sereine ?

Partage tes astuces en commentaire ! 

 

Références bibliographiques :

Dr CORJON, G. 2018. Se soigner par les plantes. Ed. Jean- Paul Gisserot. 253 p.

Dr VALNET, J. 2001. La phytothérapie, se soigner par les plantes. Ed. Vigot. 639 p.

Dr VALNET, J. 2001. L’Aromathérapie. Ed. Vigot. 639 p.

BONNEVAL, P. 2006. L’Herboristerie, Manuel pratique de la santé par les plantes. Ed. Désiris. 445 p.