Plantes médicinales
Sports d’hiver : les remèdes naturels indispensables à embarquer dans ta trousse de secours

Sports d’hiver : les remèdes naturels indispensables à embarquer dans ta trousse de secours

Quand te reverrais-je, pays merveilleuuuuuuuux !

Non l’hiver, ce n’est pas que cette période morne triste et froide où survient rhume, grippes et angines. Mais c’est aussi la saison de la neige, avec son lot de glissades en tous genre, de roulé boulé dans la poudreuse, de scintillements magiques dans les sapins, de l’observation du silence paisible et serein de la montagne endormie, puis des retrouvailles conviviales autour d’un bon feu et d’une bonne plâtrée quasi incontournable de patates fromage (et les kilos qui viennent avec !).

Sans parler des souvenirs mémorables qui restent gravés dans notre mémoire au fur et à mesure que les années passent.

Si tu es un (e) habitué(e) des sports d’hivers, tu sais très certainement de quoi je parle.

Oui mais voilà, qui dit sport d’hiver ne dit pas toujours « absence de bobos », hein. Faire les fous dans la neige parfois ben… ça se paye ^^.

Entre les courbatures, les bleus, les crevasses et autres coups de froid, je te livre clé en main la trousse à pharmacie naturelle qui te sera indispensable aux sports d’hivers, pour passer des vacances sereines.

Mention spécial COVID : même si les remontées mécaniques ne fonctionnent pas cette année, et que tu décides quand même d’aller t’éclater à la luge ou en ski de fond, cet article te sera également fort utile.

Aller, en piste !

Protection et réparation de la peau

La montagne en hiver peut mettre ta peau à rude épreuve.

Entre le froid qui dessèche, déshydrate et brûle l’épiderme et les UV causés par l’albedo de la neige, les gerçures, crevasses, rougeurs et autres coups de soleil sont autant de joyeusetés qui riment avec dénivelé.

Voici une petite routine que tu pourras appliquer chaque jour durant tes vacances pour bien protéger et réparer ta peau face aux rigueurs hivernales.

Protéger sa peau du froid

Le matin, avant de t’exposer au froid, l’idéal est d’appliquer un baume protecteur gras ou une crème grasse de type eau dans l’huile (ou cold-cream) sur ton visage et tes mains. Le gras contenu dans ce type de crème va venir créer un film protecteur contre le gel de l’extérieur, et éviter à l’eau contenue dans ton épiderme de s’évaporer (desséchement), ou pire, de geler (éclatement des cellules).

Protéger sa peau du froid avec du gras, c’est d’ailleurs une technique très bien connue des norvégiens qui autrefois, s’appliquaient de la graisse de phoque sur la peau avant de sortir.

Pourquoi les crèmes classiques sont inefficaces sur la peau en hiver ?

Parce que les crèmes classiques sont majoritairement composées…. D’eau… Du coup, c’est comme si tu t’appliquais de l’eau sur le visage juste avant de sortir par -10 °C. Et rappelle moi ce que ça fait, de l’eau en dessous de 0°C. Exactement, ça gel… Et le gel, ça brûle la peau. Donc, exit ta crème Nivea…

Tu as donc le choix entre plusieurs remèdes maisons :

  • Une huile ou un beurre végétal plutôt gras (c’est-à-dire à pénétration lente) comme l’huile de d’olive, l’huile d’argan, l’huile d’avocat ou l’huile de chanvre. Une noix dans la main, et hop, en piste ! (mais bon, pas facile à trimballer dans ta valise…)
  • Le fameux Cérat de Galien, la première cold cream de l’histoire inventée par Galien durant l’antiquité, très connue en herboristerie traditionnelle ; également très efficace et relativement facile à fabriquer à la maison ;
  • Mon coup de cœur : Un baume solide en barre anti froid bio, zéro déchet, artisanal ou fait maison, pratique à emmener partout, comme par exemple la crème solide de Comme avant, à base d’Huile d’Olive, de de Karité, hyper pratique et très efficace !)

Protéger sa peau des UV

Avant de sortir t’exposer à la bise des montagnes, pense également à protéger ta peau des UV.

Pourquoi ? Car l’altitude, associée à l’albedo de la neige augmentent l’exposition aux UV en mode +++. Il s’agit donc de ne pas être négligeant.

Pour cela, il n’existe pas trente-six mille solutions : pense à la crème solaire indice SPF 50.

Et comme il est difficile de fabriquer de la crème solaire maison (à moins que tu n’ai envie de te barbouiller le visage d’argile), le mieux reste encore de t’orienter vers des crèmes solaires bio et éco-responsables (et pas les crèmes cracra) comme la crème solaire SPF 50 de Amapola bio cosmetics (marque espagnole slow cosmétique) ou encore la crème solaire SPF 50 d’Algamaris bio des Laboratoires de Biarritz.

Réparer sa peau après le ski

Te voilà rentré (e) d’une bonne journée de ski, de raquette ou de luge. Tu es fatigué(e) mais heureux(se) et tu en a bien profité.

Ta peau, soumise au froid, au vent et au UV, même bien protégée a tout de même souffert.

C’est alors qu’une fois au chaud, tu vas pouvoir hydrater correctement ta peau, avec une crème ou un gel à base d’eau très pénétrant pour t’éviter d’avoir une peau de croco qui tiraille.

Plus de risque que l’eau gel et refroidisse ta peau une fois rentré(e) au chalet!

Personnellement, je n’emmène pas dix milles crèmes dans ma valise, mais un seul remède, qui fait des miracles sur ma peau : le Gel d’Aloé vera pur.

L’Aloé vera est un choix excellent, car il transporte l’eau dans l’épiderme asséché et le réhydrate, répare les micros lésions, engelures, inflammations et brûlures dûes au froid, au gel et aux UV, et active la capacité de régénération des cellules de la peau.

Une bonne noix de gel d’Aloé vera une fois la journée finie, et une noix juste avant le couché, et hop, ta peau sera rafraîchie, réhydratée et réparée !

Personnellement, je ne peux plus m’en passer !

Coups de froid

Qui ne s’est jamais chopé un début de rhume ou d’angine aux sports d’hiver ?

On pourrait croire que le froid intense de la montagne tue les virus ! Mais le fait de mal se couvrir, de transpirer associé aux chocs thermiques froids/chauds répétés et hop ! C’est le coup de froid !

Pour les prévenir, je te partage quelques astuces de bon sens : bien se couvrir, en particulier les extrémités et parties sensibles du corps (bonnets, écharpes, gants), ne pas se découvrir lorsque l’on a transpiré notamment dans des endroits froids et venteux (même en haut des pistes !), une fois rentrés, se changer pour mettre des habits secs.

Et une fois que les premiers symptômes arrivent ?

Et bien tu es bon(ne) pour rester bien au chaud au chalet sous une couverture, à boire un bon bol de bouillon de légumes ou une tisane à base de plantes immunostimulantes et anti-infectieuses devant Netflix. Cela te fera également une excuse pour visiter le blog et tester ma recette de miel médicinal citron -thym anti-rhume !

Tu peux également prévoir d’emmener dans ta trousse de secours de l’huile essentielle d’Eucalyptus radiata, à utiliser en inhalation pour dégager tes voies respiratoires (utilisable même chez les enfants) et de l’huile essentielle de Ravintsara, ton meilleur allié en cas de grippe, à mélanger dans une huile végétale puis à appliquer sur les poignées ou le thorax.

En format plus pratique, il existe même des sprays nasaux tous prêts à base de propolis et d’huile essentielle, également très efficaces contre les rhumes et les sinusites, et facile à emporter dans ta valise !

Attention toutefois avec les huiles essentielles si tu es enceinte !

Pour en savoir plus -> Grossesse : quelles huiles essentielles utiliser ?

Et pour la toux et les angines, un spray buccal à la propolis noire, à tous les coups imparables contre les maux de gorge !

Douleurs musculaires, articulaires, ecchymoses et contusions

Les sports d’hiver, c’est : des efforts répétés dont tu n’as peut-être pas l’habitude, mais aussi des gamelles !

Autant te dire qu’entre « le planter du bâton », les flexions extensions, les dérapages plus ou moins contrôlés et les atterrissages soudains dans la poudreuse, ton corps est mis à rude épreuve !

Avec à la clé le plus souvent des courbatures, quelques ecchymoses, bosses et douleurs articulaires (qui prouvent que tu es un(e) vrai(e) de vrai(e) ! ).

Sans même parler des déchirures musculaires, entorses multiples, ruptures des ligaments croisés, luxations et autres fractures qui relèvent du domaine médical et dont nous ne parlerons pas ici.

Parce que, crois-moi, ça me connaît !

Heureusement, les plantes peuvent, ici aussi, t’être d’une grande aide.

Plusieurs remèdes naturels te seront dès lors indispensables dans ta trousse de secours de sportif (ve) avec notamment :

  • Une huile ou un gel d’Arnica pour soulager les douleurs musculaires et les articulations, les œdèmes, les contusions et les ecchymoses grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, vulnéraire, analgésique et décontracturante ;
  • De l’huile essentielle de Gaulthérie odorante ou couchée,  pour toutes les douleurs articulaires, les inflammations des tendons (tendinite, élongation), les crampes et contractures musculaires, grâce à ses propriétés anti-inflammatoire, antalgique, anti-spasmodique et vaso-dilatateur ;
  • De l’huile essentielle d’Hélichryse italienne pour soulager les hématomes, les ecchymoses externes et internes de tout type, œdèmes, les tendinites, les douleurs articulaires mais aussi les brûlures et les petites plaies grâce à ses propriétés anti-oedémateuse exceptionnelle, anti-coagulant, anti-phlébitique, cicatrisant, astringeante, régénérante cellulaire, anti-inflammatoire, antalgique et décongestif. On peut aussi l’utiliser en cas de rhume et de bronchite, en synergie avec l’HE d’Eucalyptus radiata ;
  • De l’huile d’Eucalyptus citronné pour soulager les douleurs et crampes musculaires, les tendinites, les courbatures et déchirures musculaires grâce à ses propriétés anti-inflammatoire majeur et antalgique à action locale. A noter qu’elle peut aussi servir comme remède contre les refroidissements hivernaux et autres coups de froids en synergie avec l’HE de Ravintsara.

Ces quatre ingrédients ont l’avantage d’être multifonctions, complémentaires entre eux et utilisables seuls ou en synergie pour soulager à la fois les muscles, les articulations, les bleus et les bosses. En bref, ils constituent la trousse du parfait montagnard !

Et si tu n’as pas envie de te trimballer tout ça, tu peux également soit utiliser un baume musculaire bio et naturel comme le baume des Volcans de St Hilaire, ou te fabriquer toi-même ton baume du sportif (dont je donnerais la recette dans un prochain article).

Digestion, ballonnements

Et pour finir, n’oublions pas qu’une bonne semaine au ski rime avec « gros appétit » ! Et que le froid, l’air montagnard associé aux efforts musculaire demande de l’énergie.

Entre les tartiflettes, les raclettes, les morbiflettes, les croziflettes, les fondues, les diots savoyards, les mont d’or chaud… Le régime spécial montagne avec le sacro-saint combo patates/fromage/ charcut et un peu de génépi pour faire passer tout ça, ce n’est pas qu’un mythe !

Et les lourdeurs digestives sont monnaie courante.

Alors pour faire passer tout ça, n’hésite pas à emporter également dans tes bagages un sachet de tisane à base de menthe, de camomille romaine et d’Anis, à boire en fin de repas devant une bonne partie de carte au coin du feu.

Et si tu n’as ni le courage, ni le temps de faire ton propre mélange, tu peux également te tourner vers des marques de tisanes bio et/ ou artisanales toutes prêtes de qualité comme la tisane digestive du comptoir d’herboristerie, ou les tisanes ayurvédique bio de Yogi Tea dont, personnellement, je raffole !

Et pourquoi pas, une fois rentré(e ) de vacances, te faire une petite cure détox pour soulager ton foie et éliminer tous ces excès ?

Pour résumer…

 

Ton kit de secours 100 % naturel à emporter aux sports d’hiver :

  • Un baume solide protecteur de la peau
  • Une crème solaire naturelle bio
  • Du gel d’Aloé vera
  • De l’HE d’Eucalyptus radiata
  • De l’HE de Ravinstara
  • Un Spray propolis
  • Un baume du sportif spécial muscles / articulations / contusions OU
  • Une Huile ou un gel d’Arnica
  • De l’HE de Gaulthérie odorante ou couchée
  • De l’HE de Hélichryse italienne
  • De l’HE d’Eucalyptus citronné
  • Une tisane digestive pour le soir

Et toi, que vas -tu faire comme folies durant tes vacances à la neige ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.