~ L'herboristerie domestique revisitée ~

Recette : le Lait d’or au Curcuma, la boisson réchauffante de l’hiver

Le Golden milk : en voilà un nom intrigant ! Cette recette, très en vogue actuellement dans le milieu du bien-être et de la santé naturelle est pourtant très ancienne, utilisée depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique.

Pourquoi un tel engouement sur cette boisson de l’hiver dépeinte comme « cocooning et healthy » depuis quelques années ? Est-ce en raison de son côté Gustatif ? Crémeux ? Naturel ? Thérapeutique ? Végan ?

Il n’en fallu pas plus pour éveiller mon instinct naturel d’Apothicaire curieuse et tambouilleuse.

J’ai donc décidé, pour toi lecteur (-trice) de me sacrifier tester et de décortiquer cette recette « aux milles vertues », à la fois pour satisfaire ma curiosité mais aussi te partager le fruit de mes recherches sur les bienfaits insoupçonnés du Curcuma sur ta santé (oui tu as bien lu, je parle bien du truc jaune qui traine dans ta cuisine là…).

C’est partiiiii !

Le Curcuma : des propriétés médicinales puissantes !

Il est une épice que tu possède

très certainement dans ta cuisine : le Curcuma. D’habitude, on l’utilise plutôt pour assaisonner un poulet curry coco ou un dhaal aux lentilles végétarien… Et puis c’est tout !

Ce qui est fort dommage.

Car le Curcuma recèle un fabuleux trésor de santé. Les Indiens le savent, puisqu’ils l’utilisent depuis des siècles pour ses propriétés thérapeutiques et le tiennent en très haute estime dans leur pharmacopée.

Cette plante en effet, est un puissant anti-inflammatoire et anti-oxydant (entre autres).

Le Curcuma est notamment connu pour ça, bien qu’il possède également d’autres propriétés très intéressantes :

  • Hépatoprotection (soulage et protège le foie) ;
  • Cholagogue et Cholérétique (favorise la sécrétion et l’évacuation de la bile) ;
  • Hypocholestérolémiant (normalise le taux de lipides sanguin et le cholestérol).

 

Il excelle particulièrement dans la plupart des troubles impliquant une inflammation aigüe ou chronique, sur un ou plusieurs organes et ce, quelque soit la nature du tissu ou de l’organe impliqué (contrairement à d’autres plantes qui ont une action plus ciblée et spécifique).

Il faut savoir que les tissus inflammés, en particulier dans les cas d’inflammation chronique, sont sujets à un vieillissement prématuré et accéléré. Le pouvoir anti-oxydant du Curcuma va donc agir de concert avec son action anti-inflammatoire à deux niveaux : sur l’inflammation même des tissus, et le vieillissement accéléré des cellules inflammées.

Le Curcuma est donc un grand protecteur des maladies dégénératives, en particulier dans le cadre d’un usage préventif quotidien.

En cas de crise inflammatoire, il est également recommandé pour accompagner et soulager :

  • Les affections bénignes et maladies chroniques touchant la sphère tendino-articulaire : douleurs musculaires, rhumatismes, arthrose, arthrite, fibromyalgie, tendinites, entorse, spondylarthrite ankylosante…
  • Les inflammations digestives ponctuelles ou chroniques (estomac, intestin, syndrome du côlon irritable…).

Comment utiliser le Curcuma ?

On utilise le rhizome de curcuma également en cas :

  • De surcharge de toxines dans l’organisme, pour protéger et soulager le foie et les reins (plante dépurative et détox)
  • D’affaiblissement général du métabolisme en stimulant les défenses immunitaires ;
  • D’inflammation des voies respiratoires ;
  • En prévention des maladies cardiovasculaires ;
  • En prévention des maladies cancéreuses et de la maladie d’Alzheimer (oui, rien que ça !).

 

En gros, le Curcuma, c’est un peu la version naturelle de l’Ibuprofène ou du gel Diclofénac !

Pas mal non ?

 

Alors, plus d’excuse pour en user et en abuser dans ton alimentation !

La toute puissance de la synergie Curcuma – Gingembre – Poivre – Corps gras

Il existe plusieurs manières d’utiliser le Curcuma : frais, en poudre, ou sous forme de produits standardisés en Curcumine (gélules).

Dans le cadre d’un usage domestique, le plus simple reste bien évidemment d’utiliser la poudre culinaire, très facile à trouver dans le commerce et économiquement abordable.

Oui mais voilà. Pour que le Curcuma en poudre soit thérapeutiquement efficace, notamment en cas de crise inflammatoire avérée, il va falloir :

  • Soit prendre à minima 8 à 12 g de poudre de Curcuma quotidien (3 cuillères à café de poudre bien remplie par jour environ), de quelques jours à plusieurs semaines. Note qu’à la longue ça peut être beaucoup à avaler, et que tu risques d’avoir en permanence l’impression d’avoir mangé du poulet Biryani ;
  • Soit augmenter la biodisponibilité du Curcuma dans ton l’organisme et donc son efficacité (la proportion de curcumine atteignant la circulation sanguine par voie intestinale), pour pouvoir en diminuer la dose.

 

Dans la tradition ayurvédique, le Curcuma est très souvent associé au poivre noir et à un corps gras pour augmenter la biodisponibilité de la Curcumine :

  • Le corps gras, que ce soit sous forme d’huile ou de beurre, va favoriser l’extraction de la curcumine (liposoluble) contenue dans la poudre de curcuma et ainsi faciliter son assimilation par l’organisme ;
  • Le Poivre noir, par le biais de la pipérine, va quant-à lui augmenter la perméabilité de la muqueuse intestinale et accélérer le passage de la Curcumine dans le système sanguin.

 

Il est également très courant de rajouter à la synergie de la poudre de racine de Gingembre, afin de renforcer l’action anti-inflammatoire du Curcuma, mais aussi d’améliorer la circulation sanguine et réchauffer l’organisme notamment lors des déséquilibres froids que l’on peut connaître en hiver.

Le mélange Curcuma – Gingembre – Poivre noir – corps gras va ainsi permettre de diviser la dose thérapeutique par deux, soit 6 à 8 g de poudre par jour (contre 12 g pour la poudre de Curcuma seule ! ), ce qui facilite nettement la réalisation d’une cure prolongée.

 

Le Lait d’or Ayurvédique : Comment le préparer et le consommer ?

Quand déguster le Lait d’or Ayurvédique ?

Si tu as des rhumatismes, douleurs aux articulations ou de l’arthrose, alors tu dois connaître le phénomène…En hiver, le froid et l’humidité accentuent très souvent les douleurs articulaires.

De même, le corps très souvent plus affaibli en raison de la baisse de la luminosité combiné au stress, à la fatigue et à une alimentation déséquilibrée, nous rend plus fragiles face aux nombreuses infections saisonnières.

Le lait d’or Ayurvédique est une recette parfaitement adaptée à la saison hivernale, grâce aux propriétés combinées du Curcuma, du Gingembre et du poivre qui vont venir :

  • Soulager les douleurs chroniques au niveau des articulations ;
  • Réchauffer et soutenir l’organisme, notamment le système immunitaire ;
  • Détoxifier le foie et les reins mis à mal par une alimentation surchargée et soulager le système digestif ;
  • Prévenir des affections hivernales saisonnières, grâce aux propriétés antibactériennes et antivirales du Gingembre et du Poivre.

 

Associé à du lait végétal et une cuillerée de miel, le Lait d’or est une boisson délicieuse et 100 % cocooning à savourer bien au chaud sous un plaid au coin du feu, devant un bon livre (d’herboristerie) ou une série Netflix (Outlander ! ).

On pourrait même penser que cette boisson pourrait rivaliser avec les meilleures tisanes de ma mamie (mais chut, il ne faut pas lui dire !).

Découvre tout de suite comment le préparer.

Comment fabriquer le Lait d’or au Curcuma ?

Ingrédients :

  • 9 parts de poudre de Curcuma
  • 6 parts de poudre de Gingembre
  • 1 part de poudre de Poivre noir
  • 1 cuillère à soupe d’Huile ou de crème de coco
  • 1 tasse de Lait végétal
  • Miel

 

Préparation :

  1. Dans un bol, mélanger 9 parts de Curcuma, 6 parts de Gingembre et 1 part de poivre noir de manière bien homogène.
  2. Faire chauffer à feu doux le lait végétal dans une casserole.
  3. Une fois le lait chaud, rajouter l’huile ou la crème de coco et le miel, puis bien mélanger.
  4. Rajouter ensuite le mélange d’épices, à raison d’une cuillère à café par tasse.
  5. Continuer de faire chauffer à feu doux pendant 5 minutes pour bien faire infuser le mélange.

 

Puis, déguster bien au chaud sous un plaid au coin du feu.

  1. Variante : tu peux également rajouter une part de Cannelle en poudre à ton mélange si tu l’aime, pour profiter de ses propriétés anti-infectieuses en prévention des refroidissements hivernaux.

A toi de jouer !

Tu as aimé cette recette ? Alors partage là sur les réseaux !

3 Comments

  1. Bonjour,

    et bien je vais essayer ce lait d’or ! depuis le temps que j’en entend parler …
    Il me manquait tjrs un ingrédient !
    Entre les antioxydants et l’arthrose, je suis ravie, si cela pouvait m’éviter qq douleurs articulaires et prendre moins de morphine !
    Bonne semaine et journée

    Yamina

  2. Tout est clairement, simplement, agréablement écrit et présenté

    1. Merci à vous, heureuse que mon article vous ai plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu aimeras aussi...